Articles

Mobilité : + de 100 tiers-lieux en Occitanie

Mobilité : + de 100 tiers lieux en Occitanie

Avec plus de 100 tiers lieux, l’Occitanie est la 2e région française (après l’Ile-de-France) en nombre d’espaces de travail collaboratifs. Aujourd’hui, les 13 départements d’Occitanie disposent de tiers lieux.

Liés à l’émergence de nouvelles organisations du travail, ces espaces proposent des réponses concrètes pour favoriser le travail collaboratif, le télétravail, la création d’activités (type start up) et l’aménagement des territoires. La Mêlée (association régionale fédérant les acteurs du numérique) par le biais de la Commission Télétravail & Espaces Collaboratifs a permis de recenser ces espaces d’initiatives privées ou publiques, préfigurant la création d’un réseau occitan, dont le réseau Cowork’in tarn.

Lancé en novembre 2014, Cowork’in Tarn est le réseau tarnais des espaces de travail collaboratif, de télétravail et du travail nomade.A ce jour, il compte sept tiers lieux répartis à travers tout le département du Tarn :

Ces tiers lieux sont portés et gérés par des acteurs privés, publics ou associatifs.  Le réseau est animé et coordonné par la CCI du Tarn.

 

Pour plus d’infos

3 questions à Mme Gaëlle POIRION, gestionnaire du tiers-lieu Le C@pitole à Mazamet

Le télétravail est LA solution aux problèmes de temps de trajets d’un côté et aux coûts de maintenance des bâtiments de l’autre

3 questions à Mme Gaëlle POIRION, gestionnaire du tiers-lieu Le C@pitole à Mazamet, situé au cœur de la ville, dans les anciens locaux de la Banque de France. Un lieu qui marie à merveille, histoire, charme de l’ancien et modernité.

 

En tant que gestionnaire de ce tiers lieu d’exception, quel est votre vision du coworking et du télétravail ?

Pour moi le coworking est LE compromis idéal entre travailler seul chez soi ou louer un bureau privatif et travailler seul dedans… Il permet à un entrepreneur de trouver (ou retrouver) les règles parfois inconscientes de vie sociale, vie professionnelle : se fixer des horaires d’arrivée et de départ, se retrouver autour d’une tasse de café, donner rendez-vous à son banquier, son client, son fournisseur, dans un lieu propice à la relation commerciale et à la négociation. Le télétravail est quant à lui LA solution aux problèmes de temps de trajets d’un côté et aux coûts de maintenance des bâtiments privés de l’autre. Avec internet, plus besoin d’être tous ensemble au même endroit pour faire avancer son entreprise ! Les grands groupes l’ont bien compris puisqu’ils pratiquent déjà le télétravail depuis plusieurs années. Les Fonctionnaires y ont également accès depuis janvier 2016 puisqu’une loi a été votée en ce sens pour leur permettre de télétravailler à raison de 3 jours par semaine ! Une révolution pour la Fonction publique ! Le déclic est à venir pour les TPE/PME, c’est-à-dire la grande majorité des acteurs de l’économie !

Pensez-vous que ces nouveaux modes de travail vont connaître un véritable essor dans les temps à venir ?

Et en particulier dans un département rural comme le Tarn ? Oui ! J’en suis convaincue ! Nos territoires ruraux représentent un cadre de vie idéal (nature, campagne, qualité de l’air, prix de l’immobilier très attractif, coût des infrastructures d’accueil, etc…) mais leur éloignement des grands centres urbains limitent leur attrait. Avec ces nouvelles méthodes de travail, cet aspect est balayé d’un revers de clavier !

 

Le C@pitole est adhérent et membre fondateur du Réseau Cowork’in Tarn. Quelles ont été vos motivations à la mise en place de ce dispositif ?

Au sein du C@pitole, nous appliquons une méthode de travail basée sur l’esprit d’équipe et la collaboration active. Lorsque l’idée de se regrouper autour d’un réseau des tiers-lieux du Tarn est née, il aurait été impensable pour nous de ne pas y participer ! L’union fait la force et nous mettons à l’épreuve chaque jour le proverbe suivant : « Tout seul on va vite, ensemble on va loin ».

 

Items du portfolio